1

(7 replies, posted in Bières françaises)

Humm, non, en ce qui me concerne c'est une bière amère, c'est tout. NEIPA ou pas je n'ai pas d'avis. Pour le moment je n'ai pas vraiment compris ce qu'est une New England India Pale Ale (NEIPA), à part le fait d'arrêter de filtrer les IPA pour le rendre le plus limpides possibles et de passez à l'extrême inverse, avec prime au yaourt. Je vois le mouvement de mode mais j'attends que ça décante pour comprendre de quoi on parle.

2

(7 replies, posted in Bières françaises)

J'ai encore un peu de mal à cerner ce style pour le moment mais oui, c'est une bière amère.

Majestic Freeway

Double IPA
33cl - 8%
Dry & Bitter Brewing Company (DK) en collaboration avec Verdant Brewing (EN)

http://forum.touteslesbieres.fr/img/m/3218/t/p1cispjjuqqfn7flumu1kli1bkm3.jpg

Bière orangée tirant sur le marron, totalement trouble avec une mousse blanc cassé moyennement abondante et peu persistante.
Nez de Zan, de caramel brûlé et de fruits mûrs (orange, mange, papaye, litchi).
Entrée de bouche ronde et dense. On démarre avec des notes de caramel puis orange puis mangue, papaye et litchi. Ensuite une amertume résineuse et zeste de citron vert vient se mêler à l'ensemble et doit batailler un moment face à la rondeur maltée pour que la bouche s'assèche sur un long final qui picote les gencives et le fond de gorge.

Une Double IPA puissante et bien charpentée qui parvient à un équilibre assez subtil tout en envoyant la grosse cavalerie. C'est franchement yaourteux mais sans excès dans l'excès. Une bonne collaboration et une étiquette affreuse.

Ils peuvent garder la bière et changer de film à chaque fois, ça fera une rente et puisqu'elle est bonne ce sera tant mieux.

5

(0 replies, posted in Bières d'Italie)

Giant Step

IPA
400ml - 7,5%
CRAK Brewery

http://forum.touteslesbieres.fr/img/m/3218/t/p1cipqb52adpt1tj29m1u791djn3.jpg

Bière d'un blond doré limpide avec une mousse blanche abondante mais peu persistante.
Nez d'agrumes et de houblon frais avec des notes de pomelo rose, d'orange, de citron vert, un peu de mangue et de la résine de pin.
Entrée de bouche de densité moyenne, assez ronde et finement pétillante. On démarre avec une note de caramel qui se mêle aux agrumes et à belle amertume résineuse qui assèche le fond de la gorge pendant que la langue et le palais restent sur des notes rondes presque grasses. L'amertume est portée autant par la pétillance que par des notes des zestes d'agrumes. Elle gagne petit à petit la bataille face à la rondeur et on termine avec une bouche sèche marquée par les zestes et la résine. Belle longueur en bouche.

Sans révolutionner le genre, voilà une bonne IPA transalpine qui camoufle très efficacement ses 7,5% et se boit avec une grande facilité pour peu que l'on ait un faible pour les houblons bien frais. En plus j'aime bien le graphisme sur la canette.

Patrons Projects 6.05 - Gluten Free DDH Pale

American Pale Ale (sans gluten)
440ml - 5,5%
Northern Monk Brew Co. en collaboration avec Burnt Mill et Whiplash (les 3 brasseries sont britanniques)

http://forum.touteslesbieres.fr/img/m/3218/t/p1cii5gg603666ba16a810pc14so3.jpg

Bière blonde légèrement orangée et totalement trouble. Mousse blanc cassé alvéolée, abondante au service mais qui retombe rapidement.
Nez doucement fruité dominé par les agrumes (orange, mandarine, citron) ainsi qu'une note un peu douceâtre pas totalement agréable (provenant du maïs ?).
Entrée de bouche de densité moyenne avec une douce pétillance. Le corps est présent et le maltage assez rond. On attaque avec des notes d'agrumes (orange, mandarine), une très légère touche de melon et de nectarine. Ensuite le palais s'assèche et laisse monter une (légère) amertume qui va doucement s'installer en fond de bouche. Pendant ce temps on sent s'installer des saveurs un peu florales et des touches de céréales très légèrement grillées. La fin de bouche est assez longue, pas forcément très marquée, avec un peu de sécheresse, une touche d'amertume et une bonne persistance des notes fruitées.

De temps en temps il y a des collaborations qui sont autre chose que des coups de pub à l'aveuglette et dans ces moments là… Bref, c'est très bon et franchement complexe en terme d'arômes nouveaux qui naviguent à l'arrière plan. Le double dry hopping (DDH) apporte une grande profondeur au fruité des houblons et je présume que le travail sur l'avoine, le maïs et le sorgho ne sont pas étrangers aux subtiles notes étonnantes qui titillent les papilles.

Une bière sans gluten qui n'a rien d'une bière de régime et tout d'une vraie réussite.

Houblons : Citra, Ekuanot, Amarillo, Simcoe

Illustration : Jon Simmons

7

(1 replies, posted in Bières françaises)

http://forum.touteslesbieres.fr/img/m/3218/t/p1ciaatktd56710ctgviisq15it3.jpg

Je n'ai pas trouvé l'ananas et j'ai trouvé une note de réglisse lorsque l'amertume résineuse apparaît en fin de bouche. Pour le reste je ne peux qu'abonder.
C'est effectivement très bien équilibré, assez fin, un travail tout en douceur, sans attaque brutale et pourtant sans platitude. Du beau boulot.

Rock & Road

Imperial Russian Stout
33cl - 10%
Hoppy Road (54) en collaboration avec le Rockout Bar (78)

http://forum.touteslesbieres.fr/img/m/3218/t/p1ci99i9bi1hsh38ccu7131c1qlg3.jpg

Bière noire opaque avec une abondante mousse brune dense et persistante.
Au nez on sent surtout les malts torréfiés avec des notes poudreuses de café moulu, du bois brûlé, un peu de chocolat, de caramel et de vanille.
Entrée de bouche à la fois grasse, onctueuse et acide. L'acidité se révèle très vite au travers des arômes de myrtille pendant que la densité en bouche apporte des notes de chocolat, caramel et vanille. La myrtille s'impose sur la langue pendant que le gras des saveurs chocolatées nappe le palais. Les deux se répondent plus qu'ils ne se mêlent et nous mènent vers une fin de bouche à la fois sèche, avec des notes un peu boisée et café serré, et acide, avec des notes acidulées un peu citronnées.

Je n'ai pas été emballé par cet Imperial Russian Stout brassé avec ajouts de vanille, myrtilles sauvages et fèves de cacao. L'acidité apportée par la myrtille nuit au côté gourmand et gras de l'IRS et les deux aspects (fruité-acidulé d'un côté / malts torréfiés et rondeur grasse de l'autre) ne trouve jamais vraiment de liaison et semblent totalement séparés. Ce n'est pas imbuvable mais ça ne me semble pas réussi pour autant.

Clap Hands

American Wheat
440ml - 5,2%
Brassée par et pour Whiplash à la brasserie Larkin's (Irlande)

http://forum.touteslesbieres.fr/img/m/3218/t/p1ci2ng3l3ichfgsqr61t5ktgm3.jpg

Bière blonde légèrement orangée avec une abondante mousse blanche alvéolée peu persistante.
Nez fruité d'agrumes (orange, pomelo, citron vert), un peu de melon, une note bien présente de résine et d'herbacée et une touche poussiéreuse.
Entrée de bouche de densité moyenne, finement pétillante, assez ronde via le froment. La note fruitée est dominée par l'orange légèrement acidulée et adoucie de melon. Ensuite l'orange s'agrémente de son zeste et le melon d'une touche de la peau côté vert. La bouche se fait plus sèche, l'amertume plus présente et une note astringente apparait sans excès. Bonne longueur en bouche.

Une bière qui semble avoir été inventée pour démontrer que l'on peut se faire plaisir avec une bière de froment, y compris lorsque l'on aime les notes fruitées puissantes et qui persistent en bouche. C'est très bien équilibré, assez complexe (il me manque une note florale que je ne parviens pas à cerner) et ça passe tout seul.

Une grande canette que l'on a pas forcément envie de partager.

Malheureusement c'est un peu tard, les deux sont trop mélangés. Au pire tu peux créer de nouveaux sujets séparés et mettre le lien vers ce sujet.

11

(2 replies, posted in Bières belges)

Non seulement l'autre sujet regroupe la IV et la V - ce qui n'est pas une bonne idée - mais en plus il est buggé et je ne peux pas ajouter de tag pour le référencer.

Il existe aussi une version "Black" de cette Saison, commercialisée dans une box belge.

DIPA Citra T90 Amarillo

Double IPA
440ml - 8,5%
Cloudwater Brew Co

http://forum.touteslesbieres.fr/img/m/3218/t/p1chgn9m6vv9k1h07rtc18r7cdm3.jpg

Bière orangée trouble avec une mousse blanc cassé peu abondante et peu persistante.
Nez fruité avec des notes de pomelo rose, mangue, abricot et pêche.
Entrée de bouche finement pétillante, bonne densité. L'entrée est ronde, maltée et très fruitée avec un départ sur l'orange puis le pomelo puis viennent s'y mêler la mangue, un peu d'abricot et de la pêche blanche. Ensuite arrive une amertume herbacée qui fait remonter le côté zestes des agrumes ainsi que la légère âcreté de la peau de pêche. La fin de bouche reste fruitée mais est dominée par la sécheresse d'une amertume herbacée avec un poil d'astringence.

Une bonne Double IPA un peu yaourteuse et joyeusement fruitée. L'alcool est discret et l'amertume présente sans être envahissante. C'est du Cloudwater, tout en maitrise et en élégance.

Houblons aromatiques : Citra, Amarillo, Chinook, El Dorado
Houblons amérisants : Pilgrim CO2, Alpha Extract
Levure : WLP095
Malts : Golden Promise, Flocons d'avoine, Dextrin Malt (c'est de la maltodextrine ?)

Dry Hop : 25g/l

C'est bien le problème. Je dépasse rarement la Loire.

Si la distance n'était pas si importante ça aurait été avec plaisir…

Passion Für Berlin

Berliner Weisse
33cl - 3,9%
Örebro Brygghus (Suède)

http://forum.touteslesbieres.fr/img/m/3218/t/p1ch6bdst1rn3m5a16cqkcupv73.jpg

Couleur jaune très pas, trouble. Mousse blanche effervescente et fugace.
Les fruits de la passion sautent au nez puis on sent une note saline et aigrelette, peut-être légèrement lactique.
Entrée de bouche effervescente et légère. On démarre avec une note douceâtre de blé, le côté un peu piquant du sel puis les fruits de la passion mais seulement par l'arôme et sans le sucre. Petit à petit on glisse vers quelque chose d'un peu plus acide, plus citronné et moins douceâtre, les fruits de la passion passent un peu en retrait et la note saline reste bien présente. Longueur en bouche moyenne.

Par 30°C à l'ombre ça passe très bien et l'ajout de purée de fruit de la passion dans une Berliner Weisse fonctionne parfaitement. Par contre sur la longueur je me suis un peu ennuyé pendant ces 33cl, d'autant qu'en se réchauffant le côté douceâtre se renforce au détriment de l'acidité qui a ma préférence.

Primordi'Ale

American Pale Ale
33cl - 5,5%
Brasserie Haarddrëch (07)

http://forum.touteslesbieres.fr/img/m/3218/t/p1ch3th0tghlce6q1008jh9al03.jpg

Bière limpide (la levure est encore au fond de la bouteille, orangée. Mousse blanc cassé abondante, dense et persistante.
Nez fruité de mandarine, orange, pomelo rose, pêche, melon, zan, et résine de pin.
La mousse rend l'entrée de bouche crémeuse et de bonne densité. On sent tout de suite une touche assez marquée de zan mélangée à des notes fruitées de melon, pêche et mandarine puis la bouche s'assèche et ça fait remonter une note de résine de pin qui renforce la note de réglisse et dévoile une amertume franche sans être envahissante. Bonne longueur en bouche.

Une APA assez simple mais bien faite et qui se boit avec plaisir.

Piggy Driver

Low ABV (bière faible en alcool)
33cl - 1,5%
The Piggy Brewing Company (57)

http://forum.touteslesbieres.fr/img/m/3218/t/p1cgul6o3v1c5ms1t185osb7rf73.jpg

Bière d'un jaune pale avec une mousse très alvéolée, très abondante et persistante.
Au nez c'est fruité avec des notes d'agrumes (citron, citron vert, pomelo), herbacé et résineux.
Entrée de bouche de densité moyenne, ça pétille pas mal. On démarre avec des notes d'agrumes citron, mandarine, pomelo blanc puis une douce amertume apparaît avec des notes de houblon frais à la fois herbacées et résineuses. Les notes fruitées glissent vers des notes de zestes sans totalement perdre la rondeur fruité même si la bouche s'assèche graduellement. On termine avec l'amertume des zestes qui persistent un bon moment au palais.

Bue par 30° à l'ombre cette bière m'a bluffé. Avant d'être une bière à très faible taux d'alcool (exploit qu'il convient de ne pas minimiser non plus) c'est surtout une très bonne bière, tout simplement. Certes pas ultra complexe mais bien houblonnée et pas du tout aqueuse. Sa mousse généreuse saura conquérir le cœur des plus exigeants en la matière.

http://forum.touteslesbieres.fr/img/m/3218/t/p1cgpih5md1oe51jpahe6edbs1j3.jpg

On me l'a servie ce week end par une belle journée ensoleillée qui incite à la mansuétude et à la bonne humeur. Pour cette édition 2018 c'est le houblon Pearl qui est à l'honneur, du moins sur la bouteille. Dans le verre c'est beaucoup moins flagrant. Le résultat est une bière maltée, beurrée, doucement effervescente, qui se boit avec plaisir une fois que l'on cesse d'y chercher les traces du moindre dry hopping.

IPL Cashmere

India Pale Lager (IPL)
44cl - 6%
Cloudwater Brew Co

http://forum.touteslesbieres.fr/img/m/3218/t/p1cgpi35k71f2oe651e3fq3dln3.jpg

Bière d'un blond pale de paille avec une mousse blanche alvéolée, abondante mais peu persistante.
Nez de marijuana, sève, agrumes (orange, madarine).
Entrée de bouche de densité moyenne, douce, fruitée, entre le melon et la pastèque. Ensuite on sent une pointe de résine, une très légère amertume mais le tout persiste dans une dominante de rondeur de fruits mûrs. On reste là dessus jusqu'à la fin et ça persiste assez longtemps en bouche.

Une agréable douceur qui se sirote doucement mais sûrement, sans lasser. Ce n'est pourtant pas d'une grande complexité mais les arômes sont agréables et le tout est bien balancé. Ça sort des sentiers battus.

Houblons arômatiques : Cashmere et Motueka
Houblons amérisants : Pilgrim CO2 et Alpha Extract

Pas de dlc sur une bière artisanale (car vivante), juste une DLUO (Date Limite d'Utilisation Optimale). En gros, ça ne devient pas toxique mais on te conseille de boire avant, essentiellement pour des questions gustatives.

Oerbier est de juin 2017 : se garde à merveille et vieillit très bien si ta cave est sombre, évite les chocs thermiques et les vibrations.
Rio Reserva d'avril 2012 : tu risques de madériser, ce qui transforme tellement la bière que tu vas boire autre chose, mais pourquoi pas…
Viven bruin d'octobre 2018 : aucun intérêt de la faire vieillir à mon avis.
Gouden Carolus Indulgence 2015 il donne comme date 2025 : je ne connais pas.

21

(10 replies, posted in Bienvenue)

Tout est prévu !

Le mode d'emploi est ici.
Et il y a une zone de test ici pour faire des essais.

Au boulot !

22

(10 replies, posted in Bienvenue)

Il parle de la Vleteren (de chez Deca, avec une étiquette verte, 12%) et non de la Westvleteren (de chez St Sixtus, pas d'étiquette, capsule verte, 5,8%).

23

(4 replies, posted in Bières françaises)

Je n'ai goûté que des bières infectées de chez eux. Ça ne m'a pas donné envie de persévérer.

http://forum.touteslesbieres.fr/img/m/3218/t/p1cfqjaqvgmd14uj1qg1dfm1euf3.jpg

Rien à ajouter si ce n'est que je la trouve plutôt blonde avec une teinte orangée.

C'est une très bonne IPA fruitée, résineuse, amère avec une agréable densité en bouche. L'alcool est extrêmement discret. Bel équilibre, sans compromis.

Il s'en passe des choses chez pablo69…

25

(0 replies, posted in Bières françaises)

Mazout

Russian Imperial Stout
11,5% - 33cl
Hoppy Road (54)

http://forum.touteslesbieres.fr/img/m/3218/t/p1cfo2hltvqan1vda14lj1j098g63.jpg

Bière noire opaque avec une belle rétro-mousse brune peu persistante.
Nez de malts grillés avec des notes de cendre, bois brûlé, cuir, mélasse, marc de café, vanille et cacao.
Entrée de bouche ronde, grasse et terriblement dense. La bouche est tapissée. On démarre avec des saveurs de chocolat fondant, noir mais pas non plus à 90%, ça reste sucré, rond et mâtiné de vanille et d'un peu de griotte à l'eau de vie. Ensuite la bouche devient plus sèche, les gencives picotent doucement et le chocolat s'en va vers un cacao gras, sec, un peu astringent et amère. Les saveurs de bois brûlé, cendre et marc de café se mettent plus en avant. La fin de bouche est longue et fait la part belle aux malts grillés tout un préservant une légère rondeur.

Ce bol de mazout n'a rien à envier aux monstres étasuniens en terme de densité, puissance, équilibre et cohérence de l'ensemble. Pas trop sucrée, pas du tout alcooleuse, cette bière représente, sans fioritures, tout ce que devrait être un IRS à mon goût.
L'hiver n'aura qu'à bien se tenir.