Sujet : de l'audace chez les nouveaux brasseurs ?

discussion d'après Lupul'in 2014 :

Peste Sournoise a écrit:

Bellus : il me semble que Patate a goûté l'ambrée. Oui, ses bières manquent un peu de personnalité (certains diront manquent d'audace) et pour répondre à Patate (encore lui), je comprends les nouvelles brasseries qui débutent et s'essaient à des "produits" classiques en attendant d'évoluer vers l'originalité.

Patate a écrit:

Je comprends aussi ce qui peut amener des gens qui lancent une nouvelle brasserie à commencer par du consensuel mais ça me désole un peu parce que découvrir une nouvelle brasserie avec des bières certes bien faites mais manquant, comme tu le dis, clairement d'audace en espérant qu'un jour ils feront quelque chose de plus original ou des plus typé ça me désole un peu. Je n'aime pas m'ennuyer quand je bois une bière, surtout quand c'est une bière artisanale. La bière industrielle fait ça déjà très bien.

Zigoune a écrit:

Concernant les bières "classiques", je trouve aussi que c'est une mauvaise idée pour débuter.
Cependant, il ne faut pas oublier que nous n'en sommes pas au stade de la découverte de la bière et que, donc, il nous faut quelque chose d'original pour nous séduire....

1/ Thèse : Commençons du côté brasseur

Les geeks ne sont pas ceux qui achètent le plus de bières. Pour un brasseur en phase de lancement il faut toucher et conquérir les clients.
Avec un bon marketing local, on peut toucher des clients "fidélisables" mais trop d'audace peut les faire fuir.
Jouer la créativité (ou même l'audace dans des niches déjà défrichées) peut être porteur dans le cadre d'une diffusion plus large au travers de revendeurs (cavistes, bars....) mais pour une brasserie débutante, entre les frais de port et le déficit de notoriété, c'est vachement dur de vendre loin.

Et puis ouvrons bien nos yeux de geeks : nombre de revendeurs seront plus enclins à référencer une bière bien markétée plutôt qu'une bière audacieuse, non ?

Je pense que la gamme d'un jeune brasseur doit débuter bar des bières plutôt consensuelles.
En revanche, le plaisir n'est pas à proscrire, et c'est là que j'adore cette bête curieuse qu'est le brasseur. Rien d'empêche de se lâcher sur des bières de saison, des compléments de gamme, ou des brassins spéciaux, surtout dans le cadre de salons susceptibles d'apporter de la notoriété.

2/ Antithèse : Continuons du côté geek

Ce que j'aime, c'est découvrir des bières en phase d'expérimentation lors de visites chez des brasseurs. Des fois ça peut être geekissime (par exemple la PNP 16 ou l'Aardmonnik vieille chez DSB...) mais parfois c'est plus simplement la comparaison de variantes avant mise en production (PVL) est si c'était comparable je trouverais presque ça plus plaisant !

Sinon ça peut être difficile pour un geek d'apprécier la simplicité d'une bière. Moi j'ai un peu perdu mon innocence à cet égard et je le regrette (j'envie un peu la Peste à cet égard).

Il faut aussi se taper des bières artisanales pourraves (il y en a malheureusement un paquet : la grosse bière blonde bien douceâtre avec autant à boire qu'à manger !!!) pour retrouver le plaisir d'une bière artisanale simple et bien faite.

J'ai trop d'attentes quand je goûte une bière artisanale.
Là où je suis le plus bienveillant et tolérant, c'est quand je peux déguster une bière artisanale au restau, là où l'alternative est généralement industrielle....

Alors là oui : une PVL blonde en petite canette avec son beau verre, sur la terrasse du Coin de la Reine à Ennevelin, là ça a de la gueule, et c'est aussi beau que bon !!! (alors que chez moi, c'est la bière de ma femme, parce que moi je vais y déguster des trucs plus hardcore) 

3/ Synthèse
Il en faut pour tout le monde !

il fait beau

Partager

Re : de l'audace chez les nouveaux brasseurs ?

Un autre exemple avec la toute jeune Brasserie du Steph : ce brasseur (Stéphane) brassait L'Espérance (une bière que j'adorais) chez Flamine avec Christophe.
Puis il a décidé de se lancer seul à Rosult et de proposer une Steph blonde, ambrée et triple.
En dégustation à Vendegies, je lui ai tout de suite fait la remarque sur sa nouvelle recette de Triple "plus consensuelle" (pour reprendre l'expression) et donc moins originale.
Il a souri et était convenu de ma remarque.

Pas de style, pas de famille : des méthodes.

Partager

3

Re : de l'audace chez les nouveaux brasseurs ?

Sujet très intéressant !

J'ai trouvé moi aussi que Bellus proposait des bières bien faites mais pas très excitantes gustativement. De même chez PVL dont je n'avais encore rien goûté. Je ne pense pas que le fait de proposer des bières consensuelles empêche de toucher un marché local qui demande de plus en plus des bières de leur coin. Avoir un peu d'originalité, des goûts francs et des gammes de bières moins classiques ne va pas à l'encontre des envies du grand public, il n'est juste pas au courant qu'on peut faire autre chose qu'une gamme blonde/ambrée/blanche/brune.

guernoulle a écrit:

Jouer la créativité (ou même l'audace dans des niches déjà défrichées) peut être porteur dans le cadre d'une diffusion plus large au travers de revendeurs (cavistes, bars....) mais pour une brasserie débutante, entre les frais de port et le déficit de notoriété, c'est vachement dur de vendre loin.

A ce niveau-là, on a quand même un certain nombre de contre-exemples : la brasserie des garrigues, la brasserie du paradis, la brasserie des vignes, l'agrivoise, la franche, la brasserie du mont salève... sont des brasseries qui proposent autre chose qu'une floppée de bières consensuelles. Et pourtant ils marchent très bien, on en trouve dans les caves à bière à droite à gauche et ils vendent très bien en local. A Paris je n'en parle même pas, même si le marché est certainement différent du marché de la bière en province (étant donné qu'il n'y avait pour ainsi dire pas de brasserie à Paris il y a deux-trois ans).

Le frein à mon sens c'est plutôt le prix des bières. Tout le monde n'est pas prêt à mettre un prix plus élevé pour des bières plus travaillées ou plus onéreuses, que ce soit au niveau du houblon, des ingrédients ajoutés, des levures, ou du vieillissement en fût. Du coup c'est un risque que tout le monde ne veut/peut pas prendre je pense.

Sinon j'ai la même conclusion que guernoulle évidemment default/smile

Partager

4 (modifié par Bmxfou 10-09-2014 18:47:24)

Re : de l'audace chez les nouveaux brasseurs ?

On tombe toujours dans le cliché des "gammes" blonde ambrée brune triple et blanche" on peut brasser avec audace sans tomber dans l’extrême, il y a assez d’ingrédients pour se constituer un gout.

C'est vraiment dommage de ne pas prendre de risque et de se contenter de cette "gamme" ça ne place pas l'image de la bière vers le haut.

Je préfère amplement une brasserie qui créer sa "gamme" sur le modèle anglo saxon (ale, porter, stout)

Partager

5

Re : de l'audace chez les nouveaux brasseurs ?

En même temps, on peut faire des blondes, des ambrées ou triple qui claquent. C'est pas parce que le terme est consensuel que la bière ne sort pas des sentiers battus.

Partager

6 (modifié par Peste Sournoise 10-09-2014 20:23:02)

Re : de l'audace chez les nouveaux brasseurs ?

La Saint Loupoise fonctionne comme ça Bmx, par gamme sur un modèle "anglo-saxon". Ca ne t'empêche pas de critiquer !
default/wink
Certes, la bière est une recette et les recettes ont été créées par les 3 grands pays brassicoles à tradition ininterrompue : Allemagne, Grande Bretagne et Belgique.
Donc, les brasseurs tapent dans les livres de recette et ça parait plus logique de "créer" de cette façon que par couleurs ou intensité.
Mouais...

Pas de style, pas de famille : des méthodes.

Partager

Re : de l'audace chez les nouveaux brasseurs ?

Woaw, content de mon lancement de discussion !

rahan a écrit:

... De même chez PVL dont je n'avais encore rien goûté. .... Avoir un peu d'originalité, des goûts francs et des gammes de bières moins classiques ne va pas à l'encontre des envies du grand public, il n'est juste pas au courant qu'on peut faire autre chose qu'une gamme blonde/ambrée/blanche/brune.

Là je ne sais pas trop si tu parles de Bellus ou de la PVL.
Pour la PVL la blonde est à mon goût très consensuelle, sa triple aussi (alors que l'un des brassins d'essai était beaucoup plus excitant). En revanche sa Noël était originale et audacieuse, et sa Printemps a osé le houblon !

rahan (sur la difficulté à vendre loin) a écrit:

... .

A ce niveau-là, on a quand même un certain nombre de contre-exemples : la brasserie des garrigues, la brasserie du paradis, la brasserie des vignes, l'agrivoise, la franche, la brasserie du mont salève... sont des brasseries qui proposent autre chose qu'une floppée de bières consensuelles. Et pourtant ils marchent très bien, on en trouve dans les caves à bière à droite à gauche et ils vendent très bien en local. ...

Ce sont exactement les contre-exemples que j'avais en tête, surtout le Mont Salève dont la notoriété est partie comme une traînée de poudre. Quand le faire-savoir rencontre le savoir-faire. Mais il y a de la place pour combien à ce niveau ?

il fait beau

Partager

8

Re : de l'audace chez les nouveaux brasseurs ?

Pour mon petit coin de Bretagne j'avoue que ça me déprime de voir de nouvelles brasseries artisanales se lancer avec des bières sans relief parce qu'on a l'impression que le brasseur a fait école de commerce mais qu'en terme de brassage il n'a pas de personnalité. Quand An Alarc'h a lancé sa brasserie c'était avec l'Hini Du parce qu'il aime les brunes et le style anglais, c'est pas consensuel ok mais n'empêche il est encore là et ça inspire le respect. La brasserie de l'ombre a une blonde assez sage, une ambrée pas furieuse et une APA bien houblonnée, au final qu'est-ce qui cartonne ? L'APA.
Il faut peut être arrêter de croire que les acheteurs pas geeks sont des crétins qui adorent boire du fade, à mon avis ils sont peu éduqués mais ils ne demandent qu'à supporter leur brasseur local quoiqu'il produise (il n'y a qu'à voir ces brasseries artisanales qui brassent de l'eau de vaisselle - parfois vendues sur certaines îles à prix d'or - depuis 10 ans et qui sont toujours là).
Je parle ici de ce que je connais dans mon coin et je suis conscient que dans le Nord on peut peut être moins prendre de risque vu la concurrence locale de chaque côté de la frontière.

On a beau dire, on a beau faire, y aura toujours de la pomme de terre.

Re : de l'audace chez les nouveaux brasseurs ?

Pas forcément. Je pense qu'il n'y a pas de règle et que l'audace de tout ou partie de la gamme reflète la personnalité du brasseur.
Il y en a aussi qui ont brassé des trucs hyper audacieux et qui se sont économiquement plantés....

(aparté : techniquement une île avec un pont ça reste une île ?)

il fait beau

Partager

10

Re : de l'audace chez les nouveaux brasseurs ?

guernoulle a écrit:

(aparté : techniquement une île avec un pont ça reste une île ?)

Il me semble oui. Pour moi c'est une presqu'île quand la liaison est naturelle (mais peut être pas).

Sinon on est pas certains que les brasseurs audacieux qui se sont plantés ce soient plantés parce qu'ils étaient audacieux. Des fois ils se plantent parce que ce sont des artistes mais pas du tout des gestionnaires.

On a beau dire, on a beau faire, y aura toujours de la pomme de terre.

11

Re : de l'audace chez les nouveaux brasseurs ?

Pour moi, An Alarc'h ne fait pas de la Beer Geek. Il fait des bières bien faites. Audace ne veut pas dire extrême. D'ailleurs la plupart des IPA qu'on trouve en France sont relativement consensuelles et ne sont pas agressives ou destinées aux beer geek.

Il faut aussi arrêter de penser que parce que c'est marqué IPA ou IRS que c'est meilleurs. On peut faire de la bière blonde houblonnée (même plus houblonnée qu'une IPA), sans faire de l'IPA. Une IPA c'est juste parce qu'on utilise des houblons arômatiques anglais.

Ale ça veut juste dire bière de haute fermentation, pale pour pâle et Indian car à l'origine destinées aux Indes.

Partager

12

Re : de l'audace chez les nouveaux brasseurs ?

Patate, tu parles de l'eau de vaisselle bretonne (4.7°, texture flotteuse, goût de céréale crue, blonde ou ambrée et même un petit côté acide puisqu'on ne se refuse rien), et c'est assez courant. Je pense qu'on peut mettre ça sur soit le compte du manque de connaissance ("la bière est un produit de rinçage")ou sur le compte de frilosité, comme la brasserie de la Divate, par exemple qui ne veut pas choquer (et tourne malgré tout correctement en fournissant le club de foot local et les bistrots environnants même si ça n'ira vraisemblablement pas plus loin ).

Je pense également que cette peur de choquer est un mauvais calcul (moi non plus je n'aime pas me faire chier en buvant une bière) car si les gens en général sont peu connaisseurs et boivent de la couleur plutôt que de la bière (c'est comme ça qu'on leur vend), il n'est pas besoin de trop forcer pour les envoyer sur des mousses typées. J'ai été très surpris des réactions de néophytes face à une cuvée Alex le rouge, une vieille kriek de chez Oud Beersel, une blanche de chez Salève ou encore une Amarillo...

Partager

13 (modifié par Bmxfou 11-09-2014 19:04:40)

Re : de l'audace chez les nouveaux brasseurs ?

Peste Sournoise a écrit:

La Saint Loupoise fonctionne comme ça Bmx, par gamme sur un modèle "anglo-saxon". Ca ne t'empêche pas de critiquer !
default/wink

Oui je critique parce qu'il est plus question d'un gout au final qu'une nomination, celui qui n'a pas bon à au moins un des deux critères a tout gagné au final.

Je préfère nettement une blonde qui a un gout différent de ce que l'on trouve partout: genre bière de garde (style fourre tout qui ne correspond à rien d'ailleurs) et qui garde une appellation bière blonde à une soit disant pale ale avec des faux gout.

En fait c'est pas dur ce que l'on demande à nos brasseurs qui s'installent, ne pas tomber dans le traditionalisme par peur de ne pas vendre au tout venant (la fameuse gamme de couleur), que le produit soit différent de ce que l'on goute partout, bien fait (pas de faux gout).

Partager

14

Re : de l'audace chez les nouveaux brasseurs ?

Ou des vrais mauvais goûts !

Partager

15

Re : de l'audace chez les nouveaux brasseurs ?

les vrais mauvais gouts finissent souvent à l’égout en général lol

Partager

Re : de l'audace chez les nouveaux brasseurs ?

l'égout et les couleurs (blonde brune ambrée ...)

il fait beau

Partager