Re : Orval

Etrange effectivement, cette platitude.
Je suis d'accord avec Patate : de mon côté, je n'ai jamais rencontré ce type de problème.

Pas de style, pas de famille : des méthodes.

Partager

Re : Orval

http://forum.touteslesbieres.fr/img/m/4036/t/p1c0nr9ddr1nr6171potpkrj127m3.jpg

Regoute grâce à un ami qui n'aime que l'Orval. Dire que avant je ne l'aimais pas du tout.
Depuis que je l'ai Regoute, je l'apprécie beaucoup. Une de mes bières trappistes préférées

Partager

128

Re : Orval

Lors de mon séjour à Bruxelles j'ai eu l'occasion de déguster un Orval âgé de six ans. Cela faisait longtemps que j'avais envie de déguster un veil Orval, c'est maintenant chose faite, et le moins que je puisse dire est que je ne regrette pas cette expérience !

L'évolution de la bière est très impressionnante, c'est comme s'il s'agissait d'une bière différente ! La bière perd clairement en sècheresse et amertume, même si elle garde un côté amer, par contre elle gagne énormément en complexité, en puissance, et en onctuosité.

Cet Orval de six ans m'a fait penser à un barley wine. La bière est aussi plus sucrée et a un côté confit. Au nez un Orval jeune m'a toujours fait penser à un calvados, ce n'est plus du tout le cas avec le vieil Orval. La bière est également plus dense et, encore une fois, vraiment plus complexe. C'est plus une bière de dessert.

En conclusion j'adore les deux bières, je ne saurais vraiment dire laquelle je préfère étant donné qu'elles sont vraiment différentes, j'aime beaucoup les deux, je dirais que je préfèrerais l'une ou l'autre selon les circonstances de la dégustation.

Expérience vraiment intéressante, que je renouvellerai avec plaisir.

-On est encore capable de tenir le litre sans s'prendre pour Dieu le père!
-Mais c'est bien ce que je vous reproche! Vous avez le vin p'tit et la cuite mesquine,dans le fond vous méritez pas de boire.

Partager

129 (modifié par Olivier P 24-04-2018 21:46:46)

Re : Orval

Une chose que j'ai oublié de préciser dans mon poste, qui m'avait marqué, et qui me revient maintenant, est que la bière avait également un fort goût cacaoté en fin de bouche. Cela m'avait marqué car un Orval jeune ne présente absolument aucune saveur de cacao.

Hors dans ce vieil Orval le cacao dominait très clairement en fin de bouche, ce qui n'était pas du tout désagréable, et se mariait parfaitement avec les autres arômes, mais très surprenant.

C'était vraiment très bon en tout cas, je sais maintenant que cela vaut vraiment le coup de faire vieillir l'Orval. Il faudra que j'en reteste une.

-On est encore capable de tenir le litre sans s'prendre pour Dieu le père!
-Mais c'est bien ce que je vous reproche! Vous avez le vin p'tit et la cuite mesquine,dans le fond vous méritez pas de boire.

Partager

Re : Orval

http://forum.touteslesbieres.fr/img/m/4036/t/p1cmcs0au7kjf15e8673qfa1gg93.jpg http://forum.touteslesbieres.fr/img/m/4036/t/p1cmcs0p0s1qh11tb51rvb1dhv103l9.jpg

Jai goûté une jeune bière. Je là trouve très bonne.
J'en ai une en cave qui a été acheté en 2015. Vous pensez qu'elle est encore buvable

Partager

131

Re : Orval

si elle a bien ete conservée (abri des UV et des oscillations de température) elle sera même extra.
l'Orval à la fabuleuse capacité d'évoluer dans le temps et ce de manière délicieuse

Brassicalement vôtre

Partager

132

Re : Orval

tripleblonde a écrit:

J'en ai une en cave qui a été acheté en 2015. Vous pensez qu'elle est encore buvable

Tu n'as qu'à lire mes postes, tu auras ta réponse. default/wink

Je rajouterais que 3 ans n'est pas assez pour voir une vraie différence, il faudrait le double de vieillissement, voire plus.

-On est encore capable de tenir le litre sans s'prendre pour Dieu le père!
-Mais c'est bien ce que je vous reproche! Vous avez le vin p'tit et la cuite mesquine,dans le fond vous méritez pas de boire.

Partager

133

Re : Orval

Olivier P a écrit:

Je rajouterais que 3 ans n'est pas assez pour voir une vraie différence, il faudrait le double de vieillissement, voire plus.

Après un an il y a déjà une réelle différence, donc après 3 ans je ne vois pas comment cela ne pourrait ne pas être suffisant pour sentir une "vraie" différence ?

Personnellement, j'ai déjà goûté un vieil Orval (5 ou 6 ans, je ne sais plus), c'était très bon. Mais je préfère largement l'Orval âgé 6 mois à 1 an. default/wink

"Si l’on sait exactement ce qu’on va faire, à quoi bon le faire ?"
Pablo Picasso

134

Re : Orval

Hé bien tout simplement parce-que, si je suis d'accord qu'il y'a une différence après 2 ou 3 ans, celle-ci ne peut être qualifier de "vraie" ou "réelle" à mon sens, car elle reste trop légère (et elle l'est encore plus après un an).

Pour avoir une "vraie", une "réelle" évolution, je pense qu'il faut attendre au moins 5 ans.

A noter que l'Orval peut vieillir bien plus que cela d'ailleurs, et il paraît qu'après dix ans c'est vraiment encore autre chose et sublime. N'ayant pas fait l'expérience moi-même je ne peux pas l'affirmer, mais je suis sûr que c'est vrai, d'autant plus que Roland (Darkfachor) est la personne qui m'a dit cela.

-On est encore capable de tenir le litre sans s'prendre pour Dieu le père!
-Mais c'est bien ce que je vous reproche! Vous avez le vin p'tit et la cuite mesquine,dans le fond vous méritez pas de boire.

Partager

135

Re : Orval

Je ne suis vraiment pas d'accord, après 1 an la différence est bien réelle, pour moi elle n'a rien de légère. Par contre elle est moins marquée qu'après plusieurs années, mais ça c'est plutôt normal.

"Si l’on sait exactement ce qu’on va faire, à quoi bon le faire ?"
Pablo Picasso

136

Re : Orval

Oui je pense que nous ne serons pas d'accord sur ce sujet. default/wink

Moi je trouve que la différence après un an, si bien présente (à ce niveau là je suis d'accord), reste tout de même succincte. Après 5 ans, par contre, là nous avons affaire à une toute autre bière, et l'on peut même dire qu'il s'agit d'une bière totalement différente (sans exagération aucune), et là ça vaut vraiment le coup de la tester et de comparer.

Bien sûr l'on peut la tester après un an, deux ans, ou trois, c'est toujours intéressant, mais je trouve que le vieillissement de l'Orval prend vraiment tout son intérêt au bout de 5 ou 6 ans, c'est pourquoi je conseillerais à tripleblonde de laisser sa bière dans sa cave trois ans supplémentaires.

Pour ce qui est du meilleur Orval, jeune ou vieux, moi personnellement je n'ai pas de préférence. Je l'adore jeune, et je l'aime tout autant, mais d'une façon complétement différente bien sûr, âgé de six ans. J'étais vraiment, vraiment surpris de la différence obtenue après six ans, comme je l'ai déjà dit, cela n'a vraiment RIEN à voir avec un jeune Orval.

Je dirais que cela dépend des circonstances, l'Orval jeune est plus une bière apéritive à mon sens, alors que l'Orval de six ans est une bière de dessert. Clairement.

J'espère un jour avoir l'occasion de goûter un Orval de dix ans, je n'imagine même pas ce que cela doit être ! default/smile

-On est encore capable de tenir le litre sans s'prendre pour Dieu le père!
-Mais c'est bien ce que je vous reproche! Vous avez le vin p'tit et la cuite mesquine,dans le fond vous méritez pas de boire.

Partager

137

Re : Orval

il y a pas mal d'années j'ai pu savourer 2 Orval, de 6 mois et de 12 mois....
la différences était très notable, mais impossible de choisir la quelle j'ai préféré car ce n'était déjà plus la "même bière"

Brassicalement vôtre

Partager

138

Re : Orval

Cette discussion autour du vieillissement de l'Orval, m'a rappelée que j'avais au fond de mon placard une bouteille âgée d'un an, que j'ai dégustée avec grand plaisir ce weekend.

embouteillée le 05/09/2017

Verre: Orval, température de dégustation: 8°-10°

Mousse: blanc cassé/beige, plutôt abondante et persistante (une "mince" pellicule de mousse reste jusqu'à la fin de la dégustation)

Couleur: ambrée, cuivrée, orangée

Parfum: légère note maltée, un petit côté "bretté", légère note cidrée, de pomme (peut-être un peu calvados ?), un côté "terreux", un petit côté houblonné, fruité (agrumes: pamplemousse, citron), légère note d'épice

Goût: légère note maltée, des notes cidrée, de pomme (voire un peu clavados ?), un petit côté "bretté", c'est légèrement houblonné, d'agrumes (pamplemousse, citron), très légère amertume, légère sècheresse, un côté "terreux", légère note d'épice, bonne longueur, avec un léger retour sur la pomme, cidré, "bretté" et légèrement malté en fin de bouche

Cela faisait un bon moment que je n'avais pas bu d'Orval, j'ai passé un bon moment. default/smile

http://forum.touteslesbieres.fr/img/m/3974/t/p1cnhl00qo14hj1jo44c31enobvr3.jpghttp://forum.touteslesbieres.fr/img/m/3974/t/p1cnhl0inigca1lu113f81jdh1fv7.jpg

"Si l’on sait exactement ce qu’on va faire, à quoi bon le faire ?"
Pablo Picasso