Sujet : étude universitaire

Bonjour, je suis étudiante en sciences humaines à l'université de Liège et je fais un travail sur les bières trappistes (Chimay et Orval) et sur la bière brassée en abbaye (Val-Dieu). Je cherche des témoignages qui pourraient m'expliquer ce qui vous attire dans les bières trappistes en général. Pourquoi allez-vous vers ce style de bière plutôt qu'un autre. Vos témoignages me seraient vraiment utiles. Merci d'avance

Partager

2

Re : étude universitaire

Pour ma part, j'aime ce style mais n'en boit que très occasionnellement.

Partager

3

Re : étude universitaire

Après, peut-on vraiment parler de style propre ?

Desperately seeking beers from Hobsons brewery.

4

Re : étude universitaire

ou plutôt d'image ?

Partager

Re : étude universitaire

Je vote pour image !

Let it beer

Partager

Re : étude universitaire

Des bières reellement brassées en abbaye qui ne soient pas trappistes je n'en vois pas beaucoup.
Tu vas trouver sur ce forum des gens qui sont plus attirés par le produit que par son image. C'est vrai que le label trappiste est une garantie de qualité mais une fois qu'on connait le produit on ne s'attache plus à ce label.

il fait beau

Partager

7

Re : étude universitaire

En effet, le label Trappiste cautionnera une démarche plutôt qu'un style.

@guernoulle: Val-Dieu est aux dernières nouvelles la dernière abbaye non Trappiste brassant sa bière (dans ses murs).

Partager

Re : étude universitaire

Oui. J'ai jamais approfondi le truc qui me chiffonne. C'est une abbaye cistercienne, donc s'ils brassent dans l'abbaye ils peuvent avoir le label ATP. Alors ???
Quelqu'un a déjà visité la brasserie ?

Je pensais aussi à la Mont des Cats, qui n'a pas le label trappiste. En approche "produit" c'est pourtant une Chimay.

il fait beau

Partager

9

Re : étude universitaire

ça fait foirer toute son étude tout ça.... mdr....

Partager

10

Re : étude universitaire

guernoulle a écrit:

Oui. J'ai jamais approfondi le truc qui me chiffonne. C'est une abbaye cistercienne, donc s'ils brassent dans l'abbaye ils peuvent avoir le label ATP. Alors ???
Quelqu'un a déjà visité la brasserie ?

oui étonnant, en regardant le site de l'abbaye du Val Dieu c'est bien indiqué que la bière est brassée à l'intérieure des murs "Le brassage de la bière est un art qui est à nouveau pratiqué, depuis 1997, au sein de l'abbaye" et que les moines sont d'ordre cistercien "L'abbaye Notre-Dame du Val-Dieu à Aubel, havre de paix au coeur du Pays de Herve, dans le diocèse de Liège, à l'est de la Belgique, est une abbaye de l'Ordre de Cîteaux (les cisterciens)" donc why pas trappiste ?

Partager

11

Re : étude universitaire

À Val-Dieu, il semble que le maître brasseur soit laïc.

Pour la Mont des Cats, c'est le lieu de production qui doit coincer... Ça a beau être brassé par des trappistes, c'est pas ceux du Mont des Cats.

Partager

12

Re : étude universitaire

Pour les autres aussi le maître brasseur est laïc. En fait, il n'y a plus de moines à Val dieu. Elle est occupée par une communauté laïque sous l'égide de l'église et de l'ordre cistercien.

Partager

13

Re : étude universitaire

Je cherche depuis tout à l'heure et je ne trouve aucune trace des brasseurs de Scourmont, par exemple.

Ils seraient laïcs? Je sais que certaines tâches sont déléguées aux laïcs comme le marketing ou l'embouteillage chez Chimay mais je pensais pas pour le brassage...

Partager

14

Re : étude universitaire

Ce qui est sûr c'est qu'au moins un des brasseurs de Scourmont est laïc (et écossais de sucroît), Paul Arnott. Il a quitté Chimay un bon moment à la fin des années 90 pour aller brasser chez Unibroue, avant de revenir récemment à Scourmont.

Partager

15

Re : étude universitaire

Pour avoir visité Rochefort, le maître brasseur est un laïc. Et à Orval, c'est une femme qui est maître brasseur :

http://www.lalibre.be/actu/namur-luxemb … sseur.html

A Chimay, c'est  Paul Arnott qui est directeur technique, l'ancien maître brasseur chez Unibrou.

Partager

16

Re : étude universitaire

ouah l'arnaque!

Je pensais qu'au moins les trappistes "petits débits"(justement Orval & Rochefort) n'étaient pas chapeautées par des Laïcs. Rassure-moi, à Saint Sixtus, c'est les moines?

Partager

17

Re : étude universitaire

Je ne vois pas en quoi c'est une arnaque. La charte ATP ne spécifie pas que les moines brassent. Concertant Westvleteren, je ne sais pas. A l'occasion je poserais la question à Urbain qui connaît le maître brasseur.

Pour info, le problème des abbayes cisterciennes et le manque d'effectif en terme de moines. On tourne autour de 15-30 moines par abbaye. Ils ne peuvent donc pas tout faire. Si tu prends le cas de l'abbaye du mont des cats, le fromage est fait par les moines, avec des civils, et l'économe de l'abbaye est un civil, employé des moines.

Une brasserie est une entreprise comme une autre avec des employés, sauf qu'elle appartient aux moines ou majoritairement aux moines.

Partager

18

Re : étude universitaire

Je sais bien que les effectifs des moines sont justes, mais je pensais qu'ils s'étaient gardé au moins le poste capital sous le coude...

Pour l'arnaque, c'est juste que ça ne cadre pas avec l'image véhiculée par les brasseries au logo trappiste (même s'ils n'en sont pas forcément responsables). Sinon, c'est fondamentalement pas grave, même les laïcs peuvent être touchés par la grâce divine lorsqu'il s'agit de brasser.

Et en plus j'ai encore appris quelque chose default/smile

Partager

19

Re : étude universitaire

Brasser de la bière n'est pas un don du Ciel...

Desperately seeking beers from Hobsons brewery.

20

Re : étude universitaire

Nom de Lui! Mon monde s'écroule!

Partager

21

Re : étude universitaire

Le maître brasseur est un employé, il doit respecter le cahier des charges.

Il n'y a pas arnaque, du moment que les règles sont respectées. Le logo ATP garantit au consommateur la provenance trappiste des produits selon 3 critères :

1- Le produit est fabriqué sur le site ou dans la proximité du monastère.
2- La communauté monastique est engagée dans la gestion et l'ensemble des moyens nécessaires pour l'exploitation. Celle-ci doit refléter clairement tant un lien de subordination indiscutable avec le monastère bénéficiaire que l'appartenance à la culture d'entreprise propre au projet de vie monastique.
3- Les revenus subviennent pour la majeure partie aux nécessités de la communauté et à des oeuvres sociales.

Dans le cas du Mont des Cats, le problème est sur le critère 1, sachant que le fromage a obtenu le fameux label puisque fabriqué sur place. Toutefois, elle a le droit d'être appelée trappiste. Elle n'a juste pas le label ATP.

Partager

Re : étude universitaire

Regardez la Trappe à Konigshoven. C'est Bavaria qui  assure tout le processus de brassage, sous le contrôle des moines.
Pour Westvleteren: oui le maître brasseur est un moine. Mais pour moi, pour ma perception (sujet initial de la discussion) ça ne change rien. Je préfère même une logique d'ouverture, ça permet notamment a la Trappe de nous sortir des oak aged

il fait beau

Partager

Re : étude universitaire

Les trappistes sont des "bières abbaye".
L'appellation est galvaudée mais elle avait beaucoup de sens à l'époque où j'ai découvert la bière (1972).
J'ai bu "trappiste" pour l'image...avec une sorte de snobisme lié à l'expertise de celui qui "sait" ce qui est bon.
Je me souviens de soirées où celui qui savait énoncer le nombre exact de trappistes, définir le label spécifique de ces bières  était Le Spécialiste.
Celui qui boit DIeu devient divin.
À ce jour, je déguste ces bières pour ce qu' elles sont  :  des produits goûteux. En sachant que , à ce jour, elles sont largement dépassées par d'autres bijoux gastronomiques.

Pas de style, pas de famille : des méthodes.

Partager

24

Re : étude universitaire

Je me souviens de soirées où celui qui savait énoncer le nombre exact de trappistes, définir le label spécifique de ces bières  était Le Spécialiste.

On voit ça sur certains sites : où l'ignorance totale envers la bière et son processus de fabrication se cache derrière le "je sais combien il y a de brasseries trappistes"...

Desperately seeking beers from Hobsons brewery.

25

Re : étude universitaire

Peste Sournoise a écrit:

elles sont largement dépassées par d'autres bijoux gastronomiques.

ça veut dire quoi ça ?

Dépassée ? has been ?

Je n'abonde pas dans ton sens. J'apprécie toujours autant une bonne westmalle ou une westvleteren, un orval.

Que certaines nouvelles bières soient à "la mode" parce qu'elles utilisent les derniers houblons américains ou neo-zélandais ne justifie pas un tel qualificatif. La mode ça passe, ces bières là seront toujours là et on y revient toujours. C'est ça qui fait leur force.

Partager